Jean-Marie Perier : « Arrêtez le massacre ! »

En guise de légende sous une photo de Johnny publiée sur son compte Instagram, Jean-Marie Perier réagit a l’affaire testamentaire Hallyday. Un point de vue honorable qui invite cordialement l’opinion à se taire et à respecter la memoire du rockeur.  » S’il y a un ciel et que Johnny nous regarde, il doit être déçu. Le déluge de vulgarité déversée par les médias sur cette … Continuer de lire Jean-Marie Perier : « Arrêtez le massacre ! »

Invalides : aux morts…

D’abord la pluie. L’emplacement laborieux des officiers et des officiels. Le retard des députés, la mise en place générale, les ordres, les contre-ordres… L’affluence anonyme et la discrétion des grands noms. On se presse, on se place, on se sert sous les tentes blanches dressées le long du couloir gauche. Le désordre s’organise doucement… Puis le silence. Le son des pas qui avancent vers la … Continuer de lire Invalides : aux morts…

Vous avez dit « morale » ?

Avoir son mot à dire mais ne pas en dire trop, tel fut le gage de Sylvie Vartan lors de ces dernières 48h. « Je me sens obligée de sortir de ma réserve devant le déferlement, devant tout ce déballage assez dérangeant », se défend-elle. Mais son propos est bancale. Comme si Sylvie Vartan n’avait jamais quitté les bras de son premier amour, n’ayant pour argument que … Continuer de lire Vous avez dit « morale » ?

Laetitia Hallyday : le bûcher populaire

Si Johnny était encore des nôtres, il renfilerait son blouson noir pour détartrer quelque gueules et rétablir l’honneur de son épouse. On l’imagine très bien sur scène, droit dans ses santiags, régler ses comptes dans un fracas d’amour et d’hystérie. Il enchaîne avec Ma Gueule et termine en bras d’honneur, transpirant de haine avec l’envie de tout détruire. Mais Laetitia est seule. « La lapidation des … Continuer de lire Laetitia Hallyday : le bûcher populaire

Johnny : l’héritage d’une légende

C’est la suite logique d’une chronique légendaire, comme si Johnny Hallyday pouvait encore rompre les codes. Un testament à sa démesure que contestent ses enfants, Laura et David. Pascal Louvrier s’en amuse : « C’est un testament rock’n’roll ! ». Et comment ! Deux mois après la mort du taulier, les clans s’écharpent autour de son héritage. Coup de théâtre. A la manière des lamentations larmoyantes héritées … Continuer de lire Johnny : l’héritage d’une légende

Pascal Louvrier, FlashBackTour

Pour atteindre l’inaccessible étoile, il fallait écrire à la manière dont vivait Johnny. C’est ainsi que Pascal Louvrier publie Johnny, que je t’aime aux éditions Praxys. Tout commence en 1943. Ensuite, on improvise. « Le rocker adore se glisser dans la peau de ce bad boy qui n’a d’autre loi que celle de l’amour absolu. » Aurait-on pu trouver de plus justes paroles pour cerner l’insondable ? N’importe quel biographe … Continuer de lire Pascal Louvrier, FlashBackTour

Calpe, la colonisation moderne

Sur la pointe de la Costa Blanca, en bord de Méditerranée se jette un immense rocher. C’est le Penon de Ifach, symbole d’un village devenu station balnéaire en l’espace de 20 ans. Il est 5h30. Les tracteurs retournent le sable et déminent la plage des mégots de la veille. Les premiers coureurs s’emparent du patio, vaste promenade reliant le Penon au quartier de Maryvilla sur … Continuer de lire Calpe, la colonisation moderne

Louis et Denise

Ils viennent de fêter leurs 70 ans de mariage. « Ça y est, on peut divorcer », plaisante Louis. « Déjà ? », répond Denise. C’est vrai qu’ils ont changé. Louis trouve que les Français ne sont pas si cons, finalement. Denise ne peint plus et passe le plus clair de son temps à lire dans le fauteuil en cuir, près de la baie vitrée. « Je n’avais pas lu … Continuer de lire Louis et Denise

Fans de Johnny : à la vie, à la mort !

Ils sont toujours là, fidèles. Certains se sont même faits tatouer le nom et le visage de leur idole, comme s’ils pouvaient oublier. D’autres allument une bougie chaque soir sur le rebord de la fenêtre. Le deuil est long, le deuil est pénible… Et le temps ne suffit plus à taire le chagrin. « Je n’y arrive pas », « J’aurais aimé partir avec lui », « Reviens, Johnny »… Un … Continuer de lire Fans de Johnny : à la vie, à la mort !

J’oublierai ton nom

« J’ai tenté de survivre quand on me croyait mort… » Sa patrie, c’était la scène. Sa famille, c’était la France. Fils de personne, ami de tous, il déchaînait les passions et faisait chavirer les foules. C’était un roc. Un immortel. Une légende imprégnée d’éternité. « Je m’appelle Jean-Philippe Smet, je suis né dans la rue », chantait-il. La caricature du rockeur venu de loin à qui l’on pardonnait tout, « parce qu’il … Continuer de lire J’oublierai ton nom